Aujourd’hui, j’ai soutenu mon HDR (le plus haut diplôme universitaire de France !) intitulé : « Le renouveau de l’ethnopharmacologie : au cœur des enjeux de développement durable ». Mon jury était composé de 5 membres dont 3 rapporteurs (Joëlle Quetin-Leclercq [professeur en pharmacognosie à l’Université Catholique de Louvain en Belgique], Pierre Champy [professeur en pharmacognosie à l’Université de Paris Saclay], Vincent Roumy [maitre de conférences en pharmacognosie à l’Université de Lille]), et 1 examinatrice (Véronique Duchesne [maître de conférences en anthropologie à l’Université de Paris Cité]) sous le parrainage de Nicolas Fabre [professeur en pharmacognosie à l’Université Paul Sabatier à Toulouse]. Pendant 45 minutes, j’ai pu présenter mon parcours universitaire et professionnel, mon domaine de recherche: l’ethnopharmacologie, et mes projets de recherche actuels et futurs.

Pour plus d’informations, voici le résumé de mon HDR : De la découverte du curare à l’artémisinine, l’étude des remèdes traditionnels a permis, au cours du 19ème et du 20ème siècle, de fournir de nombreuses molécules bioactives. Aujourd’hui, les remèdes traditionnels ne sont plus seulement considérés comme des usines à médicaments mais comme un patrimoine culturel indispensable à l’existence même de nos sociétés. La science qui étudie les remèdes traditionnels est dénommée ethnopharmacologie et elle s’appuie sur des disciplines interconnectées entre elles comme l’anthropologie, l’ethnobotanique et la pharmacologie. Imbriquée dans les sociétés, les traditions et leur richesse, l’ethnopharmacologie est maintenant devenue un atout majeur pour faire face aux changements globaux du 21ème siècle par la valorisation en santé de produits adaptés aux différents contextes culturels et biologiques. Afin d’atteindre cet objectif, le chercheur en ethnopharmacologie a développé différents outils pour décrire, comprendre, rationaliser, légitimer, protéger et intégrer ces pratiques. Ce mémoire présente les différents travaux de recherche développés en ethnopharmacologie pour répondre aux enjeux de développement durable.

Je remercie vivement toutes les personnes qui étaient présentes pendant cette soutenance et ceux qui ont fêté cela avec moi après (cf photo ci-dessous).

Catégories : Diplôme

0 commentaire

Laisser un commentaire

Emplacement de l’avatar

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *